Gin-Rami vs Poker

Peu de gens le savent, mais il n'y a pas très longtemps, le jeu de Rami (appelé Gin) était aussi populaire que le poker. Des tournois de Gin avaient lieu à travers le pays, et de grosses sommes d'argent étaient pariées dans ces tournois, dans les clubs de cartes, dans des salles de pari illégal et autour des tables de cuisine. En fait, s'il n'avait pas perdu sa notoriété, du fait de l'explosion de la popularité du poker (grâce à la parfaite tempête médiatique de Chris Moneymaker et le WSOP 2003, la caméra pour carte-cachée, le poker en ligne et quelques autres facteurs), nous serions probablement en train de parler aujourd'hui d'une explosion du Gin.

Pendant une bonne partie du siècle, on pouvait facilement affirmer que le Gin était le roi des jeux de cartes, et aujourd'hui encore, presque chaque table de cuisine a déjà accueilli une partie de Rami.

Les similitudes

Le poker et le Gin partagent certains thèmes communs, tels que l'utilisation d'informations cachées et connues (vos cartes et la pile étant cachées, tandis que la nature de la pile de cartes rejetées est une information connue de tous les joueurs). Aussi, les deux jeux se basent fortement sur la compétence d'un joueur pour déterminer un gagnant.

Les deux jeux utilisent aussi la ruse, mais pour des objectifs différents. Au poker, vous essayez de bluffer et de tromper votre adversaire en faisant échouer une puissante main, tandis que dans le Gin, le recours à la tromperie est généralement utilisé pour obtenir une carte spécifique de votre adversaire, ou l'empêcher de frapper. Gin vs poker

Les différences

Comme indiqué ci-dessus, les jeux Gin et Poker ont un certain nombre de similitudes, même si à la base, ils sont très différents. Le poker se joue avec des paris sur les différents « niveaux » de chaque main, tandis que dans le Gin, les joueurs misent sur le résultat final d'une partie, en fonction de l'envergure de l'écart entre les scores finaux des joueurs. La variante de poker la plus proche du Gin est le Poker chinois, où les joueurs paient en fonction des points totaux et non selon des paris sur la main.

Une autre différence entre les deux jeux, c'est le bluff, dont j'ai déjà parlé plus haut dans la section des similitudes. Au poker, les joueurs sont souvent capables de gagner sans posséder la meilleure main, ce qui n'est pas possible au Gin. Bien qu'il existe certaines tromperies possibles dans une main de Gin, la finalité du jeu nécessite qu'un joueur ait une main meilleure que celle de son adversaire pour gagner.

Toutefois, la plus grande différence est la possibilité de jouer au Gin sans parier. Contrairement au poker, qui fait du pari une compétence de jeu, le Gin peut être joué juste pour le fun, sans que cela affecte la façon dont les personnes jouent. Par exemple, dans un jeu de poker, sans mise, il serait insensé de vous coucher (vous retirer) étant donné qu'il n'y a rien à perdre et qu'à la fin vous pourriez gagner autant de mains que votre adversaire. En fait, dans un jeu de poker, lorsqu'il n'y a pas d'argent en jeu, ce n'est pas un problème de mal jouer. Ce n'est toutefois pas le cas au Gin.